Les Etats à côté des profiteurs

Aujourd’hui, le Conseil des Etats a refusé l’initiative “1:12 pour des salaires équitables”. La majorité bourgeoise ne veut pas de mesures efficaces contre les profiteurs de l’économie et se place à côté des managers qui conçoivent notre société comme un magasin en libre-service. La JS Suisse maintient son initiative et se réjouit de la bataille qui aura lieu en vue de la votation. La JS Suisse a réagi au vote du Conseil des Etats avec une action sur la Place Fédérale, qui a montré l’extrême écart salarial qui s’est creusé ces dernières années.

En 1984, l’écart salarial entre le salaire moyen et le salaire d’un top manager se situait à 1:6, en 1998 il était à 1:13, puis, sous le diktat de l’idéologie néo-libérale cet écart a explosé: selon les dernières estimations on se situe dans un rapport inimaginable de 1:93!!! Il est évident que pour stopper cette tendance il y a besoin de correctifs, comme le propose l’initiative 1:12.

David Roth, président de la JS Suisse: “Le profiteurs prennent toujours plus pour eux, tandis que pour nous tous il y a de moins en moins dans les poches. Les arnaques qui sont faites au détriment de la population toute entière doivent être stoppées. Cela ne sera possible que grâce à l’initiative 1:12.”. Cédric Wermuth, conseiller National JS, déclare: “Seulement la 1:12 veille à ce que notre société ne se transforme pas en un magasin en libre-service pour les top managers.”

Les profiteurs prennent toujours plus aux dépens des autres

Les profiteurs se payent des salaires toujours plus élevés, tandis que pour le restant de la population le pouvoir d’achat s’affaiblit, car les salaires ne croissent presque pas. Ainsi les inégalités deviennent de plus en plus importantes. Cela est injuste et se moque de la population, car c’est grâce au dur labeur effectués par les travailleur-se-s que les top managers peuvent réaliser leurs gains.

Avec l’initiative 1:12 réalisons ensemble des salaires équitables

Nous pouvons agir contre les profiteurs. Avec la 1:12 nous pouvons fixer dans la Constitution que personne ne gagnera en une année moins de ce que gagnera le top manager en un mois. Avec cette simple règle, nous pouvons arrêter les profiteurs et réaliser des salaires équitables. Les salaires des managers ne pourront croitre qu’au même rythme de tous les autres salaires.

Les salaires équitables renforcent la Suisse.

Le problème des profiteurs est résolu de façon définitive avec l’initiative 1:12. La majorité de ce pays aura droit non seulement à plus de respect, mais aussi à une part plus important du gâteau. Ainsi sont renforcés le pouvoir d’achat, la cohésion sociale, la motivation des salariés et la Suisse toute entière.

Vous trouvez ici des photos de l’action

Les commentaires sont fermés.