Vasella ne veut pas en démordre

L’escalade de l’arnaque des salaires des tops managers a atteint un niveau supérieur. Cela a été dévoilé dans le communiqué de Novartis sur les dispositions transitoires concernant l’ancien chef de l’entreprise. Daniel Vasella va recevoir 25’000 francs par jour pour des soi-disant activités de conseil.

Pendant les derniers 9 mois il a encaissé 5 millions de francs pour une activité professionnelle pas bien définie. Cela équivaut à un salaire horaire de plus de 3’000 francs. “Il est vraiment nécessaire de mettre des limitations à cette arrogante caste des profiteurs” ainsi s’exclame David Roth, président de la JS Suisse.

Si nous n’arrêtons pas cette arrogance, nous craignons que de tels exemples aillent faire école. En effet, l’entreprise pharmaceutique a été un précurseur dans les salaires multimillionnaires et des nombreuses entreprises ont suivi l’exemple. Après le oui à l’initiative Minder, le peuple suisse pourra arrêter de façon efficace cette arnaque en votant oui à l’initiative 1:12 le 24 novembre.

Les commentaires sont fermés.