¡No Pasarán!

Aujourd’hui c’est un jour noir pour la Suisse. Une majorité des électeur-trice-s a dit oui à l’initiative xénophobe de l’UDC. La votation a été perdue, mais nous n’accepterons en aucun cas ce résultat. Maintenant, notre engagement pour une autre et plus solidaire Suisse sera encore plus fort!

Le résultat d’aujourd’hui est une grosse délusion pour les forces progressistes de la Suisse. Les dernières semaines ont été marquées par une campagne de haine raciste de l’UDC. La majorité d’aujourd’hui de l’initiative UDC ne peut pas être simplement considérée comme purement fortuite. Comment on est arrivé là? Le oui à l’initiative sur l’immigration de masse a ses racines dans  le contexte social et économique morose qui s’est mis en place ces dernières années. L’augmentation massive des salaires des hauts revenus, réduction d’impôt pour les entreprises et les nantis, la gentrification des zones urbaines, etc. Un petit groupe de privilégiés a profité excessivement de l’ouverture à la libre circulation, tandis que la majorité des citoyen-ne-s doit faire face à une stagnation ou carrément à une diminution de leur qualité de vie.

La réponse donnée par le corps électoral suisse, est clairement la mauvaise. La réponse à l’inégalité sociale croissante ne peut pas être le racisme, mais plutôt la liberté, la justice et la solidarité.

C’est à nous de construire une autre Suisse. Après aujourd’hui, notre combat contre les tendances racistes sera encore plus fort. Notre réponse à cette journée: ensemble pour liberté, justice et solidarité.

>> ADHÈRE MAINTENANT À LA JS

¡No Pasarán!

Les commentaires sont fermés.