Trois projets pour plus d’égalité et oui au français

Aujourd’hui, lors de leur Assemblée des Délégués à Sursee LU, les JS ont adopté un papier de position sur les langues nationales et ont chargé, au terme d’un procédé de démocratie directe, le Comité Directeur de concrétiser les projets « Les droits humains avant le profit », « Initiative 50/50 » et « Migration » pour l’assemblée du 18 octobre.

Pendant l’assemblée d’aujourd’hui, les délégué-e-s ont discuté des 16 propositions pour le prochain projet national de la JSS. Après de longues discussions engagées, l’assemblée a sélectionné les projets « Les droits humains avant le profit » qui encouragent les entreprises suisses à l’étranger d’assumer leurs responsabilités, « La démocratie au travail et la prospérité pour tous (initiative 50/50) » qui demande une participation accrue dans la prise de décisions des travailleurs au sein d’une entreprise et la part de gains (50%) qui va avec, et « Migration » qui est une grande campagne de défense des droits des migrants. Le Comité Directeur a maintenant le devoir de concrétiser ces projets d’ici à l’Assemblée des Délégués du 18 octobre. Lors de cette assemblée, le lancement définitif d’une proposition sera décidé.

Avec le papier de position „Uni-e-s dans la diversité: défendre les langues nationales pour préserver la cohésion sociale“, la JS s’engage clairement pour le plurilinguisme. La première langue étrangère enseignée doit être une langue nationale. Il faut tenir compte de la diversité linguistique dans la formation, la politique et l’administration fédérale pour que les gens puissent toujours à l’avenir s’exprimer en allemand, en français, en italien ou en rhéto-romanche. Il est clair pour la JS que la compréhension est indispensable à la démocratie et au progrès.

Le président du PS Christian Levrat a, dans son discours, remercié les délégué-e-s de la JS pour leur grand engagement et souligné l’importance d’une bonne collaboration en vue des élections nationales de l’an prochain.

Les commentaires sont fermés.