Défendre les droits fondamentaux avec un referendum

La JSS est indignée par l’acceptation, par le Conseil national, de la loi sur les renseignements (LRens). La LRens attaque les droits fondamentaux et ouvre la porte à un espionnage généralisé de l’Etat. Si cette loi venait à être acceptée par le Conseil des Etats dans sa forme actuelle, un référendum serait lancé.

La nouvelle LRens, proposée par le Conseiller fédéral Ueli Maurer, veut élargir massivement les pouvoirs des services de renseignement suisse (VBS). L’Etat de droit serait affaibli et le travail de la police civil entravé. Avec la nouvelle LRens, les services de renseignements pourront de leurs propres chef et sans soupçon concret violer massivement la vie privée de tous les citoyens et citoyennes. Même les modifications minimes, qui cherchaient à corriger les défauts de cette loi, ont été, aujourd’hui, rejetées par le Conseil national. ” Qui cherche à jeter les droits fondamentaux et la vie privée de chacun aux oubliettes, ne sert pas la sécurité du pays.”, critique le président de la JSS Fabian Molina.

Un renforcement de la surveillance par les services de renseignements à l’aide de chevaux de trois, d’espionnage des emails et de la rétention de données provisoires dans de nouvelles bases de données chaotiques est pour nous inadmissible. Contre une telle loi, la JSS considère qu’un référendum est indispensable.

Vous pouvez trouver plus d’information sur www.etat-fouineur.ch.

Les commentaires sont fermés.