Les droits des apprentis et les élections internes

Pour le deuxième jour de l’Assemblée Annuelle (AA) de la JSS à Berne, les 250 délégués ont adopté un papier de position au sujet de la formation professionnelle et ont lancé une campagne pour les droits des apprentis. De plus, les délégués ont élu le comité directeur et donné les consignes pour les votations de juin.

Les délégués ont adopté un papier de position sur les droits des apprentis intitulé: “Plus de démocratie: le chemin pour une meilleure formation professionnelle”. L’apprentissage offre encore une perspective à beaucoup de jeunes. Dans le même temps, les jeunes travailleurs sont particulièrement touchés par la stagnation des salaires, par une pression croissante et par le manque de droits de décision. ” La jeune génération mérite mieux. C’est pourquoi nous nous battons pour une forme plus équitable de l’activité économique”, a expliqué le président de la JSS Fabian Molina. Par conséquent, la JSS appelle à un meilleur contrôle de l’apprentissage par les cantons, plus de démocratie dans les établissements de formation professionnelle, un salaire minimum pour les apprentis, la garantie d’un emploi en fin de formation et deux heures rémunérées par semaine pour se former à l’école professionnelle. Au moyen d’une campagne de grande envergure, la JSS fera pression en 2015 pour mettre ces revendications à l’agenda politique et renforcer les droits des apprentis.

Après le lancement de cette campagne, la vice-présidente sortante Charlotte Gabriel, ovationnée par les délégués, a fait un discours d’adieu au Comité Directeur. Muriel Waeger, 20 ans (JS Vaud), a été élue pour la remplacer au Comité Directeur. Les huit autres membres sortants du Comité directeur ont tous été clairement réélus. Hanna Bay, 22 ans ( JS Grison), a été élue à la vice-présidence de la JSS. Avec l’élection de Diana-Alice Ramsauer (JS Vaud) et Rémi Petitpierre (JS Vaud), la JSS a, pour la première fois, une présidence d’assemblées entièrement romande.

Finalement, les délégués ont pris position pour les votations de juin 2015. Ils ont dit oui à l’unanimité à l’initiative sur le droit des successions. L’initiative permettrait de réduire petit à petit la concentration de richesse dans les mains de quelques-uns, de soulager les héritages modestes et, en même temps, de renforcer l’AVS. La JSS a aussi dit oui à l’unanimité à l’initiative pour l’harmonisation des bourses d’études. Il y a un besoin urgent d’harmoniser et d’augmenter les standards nationaux. L’éducation est un droit humain et ne devrait plus dépendre des portefeuilles des parents. Oui aussi à la révision de la loi fédérale sur la radio et la télévision. Après une discussion longue et animée, la JSS a dit oui à la loi sur les diagnostics préimplantatoires. Pour la JSS, la liberté de choix de tous les parents dans une procédure médicale un droit précieux.

Les commentaires sont fermés.