La misère peut être détruite!

Discours de Müriel Waeger, vice-présidente de la JSS

Camarades,

Mon engagement politique vient du fait que je suis de ceux qui pensent que la misère peut être détruite. Pas amoindrie, pas diminuée mais bien détruite. C’est le devoir de tout gouvernement, où qu’elle soit, quelle qu’elle soit, elle doit être combattu et détruite.

Comment est-t-il possible que dans un pays aussi riche que le nôtre des familles dont les parents travaillent tous deux n’arrivent pas à joindre les deux bouts ? Comment est-t-il possible que dans un pays aussi riche que le nôtre des demandeurs d’asile sont rejetés à nos frontières ? Comment camarades est-t-il possible que je doive choisir entre ma santé et mes études parce que je ne reçois pas de bourse ?

Comment notre pays autorise-t-il nos banques à semer la misère dans les pays du tiers-monde en acceptant le financement des dictatures et de la mafia. Pourquoi laissons-nous nos multinationales racheter de l’eau aux plus pauvres de ce monde et assécher les terres et les humains. Pourquoi laissons-nous nos multinationales spéculer sur les denrées alimentaires et ainsi affamer les populations ?

Nous sommes ici pour changer cela, nous sommes ici pour lutter contre ces ignominies, nous sommes ici pour ouvrir les yeux des suisses et suissesses et pour leurs permettre d’arrêter ces crimes. Nous sommes ici pour changer ce qui nous dérange.

Et moi, chères et chers Camarades, je suis ici pour changer cela avec vous ! Je veux pouvoir porter cette citation de Victor Hugo avec vous: «  Si c’est l’anarchie qui ouvre les abimes, c’est la misère qui les creusent. Vous faites des lois contre l’anarchie, très bien Messieurs, maintenant faites en contre la misère ! ».

Merci

Les commentaires sont fermés.