Le oui du conseil national pour la LSCPT: le referendum vient !

La JSS prend, avec une grande déception connaissance de l’acceptation de justesse de la révision de la LSCPT qui vient de passer au conseil national. L’expansion de la surveillance par l’enregistrement prolongé de données privées et par des chevaux de Troie est une effraction des droits fondamentaux. Contre celle-ci la JSS fait un referendum.

Avec 110 voix contre 65 le conseil national a aujourd’hui accepté la modification de la loi fédérale sur la surveillance de la correspondance par poste et télécommunication (LSCPT). La volonté du parlement est d’étendre la mesure préparatoire de surveillance d’internet et du téléphone à tous les citoyens-ennes de la Suisse. La LSCPT révisée baisse les droits constitutionnels à la sphère privée et le droit fondamental du libre arbitre face à l’information. « À l’avenir l’état va par principe ne pas faire confiance aux citoyens. La liberté est sacrifiée au profit d’une sécurité superflue » commente le président de la JSS, Fabian Molina.

La JSS est également très déçue par la grande acceptation de la révision parmi les parlementaires du PS. Après le verdict clair contre la LSCPT de l’assemblée des délégués du 28 juin 2014 du PS à Winterthur, par la résolution « pour la liberté et la sécurité – non à l’état fouineur » et la décision de retrait par la fraction du palais fédéral, il aurait été souhaitable que la petite minorité s’en tiennes aux décisions des votations internes et aide au retrait du projet. Le PS aura donc la possibilité, lors du combat des votations de corriger la décision prise aujourd’hui.

Après le oui du conseil national un referendum est inévitable. La JSS va procéder aux préparations de celui-ci avec d’autres associations.

Les commentaires sont fermés.