Dimanche de votations couronné de succès pour la Jeunesse Socialiste Suisse

Aujourd’hui, deux initiatives cantonales sur la transparence, lancées par la Jeunesse Socialiste Suisse (JSS) ont été acceptées : dans les cantons de Schwyz, bastion de l’UDC, et de Fribourg. En outre, la campagne des jeunes contre No Billag a porté ses fruits.

Il n’y a encore que quelques semaines, il semblait que les jeunes pourraient soutenir l’initiative No Billag. Mais il est désormais clair – quand bien même des analyses détaillées sur les intentions des votant-e-s font encore défaut – que le rejet de cette initiative antidémocratique a été le fait de toutes les générations. Il n’y a qu’ainsi qu’un NON aussi fort à No Billag peut s’expliquer. Tamara Funiciello, présidente de la JSS, se réjouit : « notre campagne jeunes contre No Billag a contribué à cette victoire significative. Le NON clair à No Billag est un OUI à la diversité médiatique, à la solidarité et au service public. Maintenant, une taxe médiatique en fonction du revenu ainsi qu’une promotion médiatique publique sont nécessaires ! »

 

Deux initiatives cantonales JS acceptées

Aujourd’hui, dans le canton de Fribourg, une initiative de la JS pour plus de transparence dans le financement de la politique a été acceptée à près de 70 %. À l’avenir, les dons supérieurs à 5000 CHF versés pour des campagnes de votation ou d’élection devront être rendus publics. Dans le canton de Schwyz aussi, une initiative similaire pour plus de transparence a été acceptée de justesse par 50.3 %. Tamara Funiciello poursuit : « il est incroyable que la Jeunesse Socialiste ait gagné une votation populaire dans un canton tel que Schwyz, et obtienne à Fribourg près de 70 % des voix. C’est un excellent signal pour l’initiative sur la transparence nationale, sur laquelle nous serons prochainement appelés à nous prononcer. Fribourg et Schwyz montrent que la population en a assez de l’opacité financière de la politique ! »

Malheureusement, les initiatives relatives à la démocratie de la JS Bâle-Campagne pour les droits de vote à 16 ans et des étrangers ont été rejetées. Mais une discussion importante a malgré tout pu être lancée, et sera assurément poursuivie à l’avenir.

 

La JSS, le plus fort des partis de jeunes

La JSS prouve à nouveau qu’elle est le plus fort des partis de jeunes du pays. La Jeunesse Socialiste Suisse ne se contente pas de récolter le nombre de signatures nécessaires aux niveaux national et cantonal pour lancer des initiatives et des référendums : elle les gagne également. L’initiative Inseli de l’année passée à Lucerne en est un bon exemple. Ce succès a été confirmé aujourd’hui.

 

Les commentaires sont fermés.