La CER-E bafoue le NON du peuple à la RIE III

La JSS rejette la mise en œuvre de la RIE IV présentée aujourd’hui par la Commission de l’économie et des redevances du Conseil des États (CER-E). La CER-E ne tient pas compte du non clair de la population à de nouveaux cadeaux fiscaux aux grands actionnaires, et soulage les entreprises que ce qui était prévu dans le projet du Conseil fédéral. Le lien fait avec le financement de l’AVS n’est ni significatif, ni compréhensible en termes de contenu.

Les pierres angulaires proposées pour la RIE IV ne sont rien de plus qu’une autre gigantesque redistribution du bas vers le haut : la réduction de l’imposition partielle des dividendes à 50 % est scandaleuse, et conduit même à un plus grand privilège pour les super-riches que la proposition du Conseil fédéral bourgeois. Il en va de même pour l’admission de l’impôt sur les bénéfices ajustés en fonction des intérêts. « Il s’agit d’un agenouillement devant les grands actionnaires et l’aristocratie financière de la place financière zurichoise », commente la présidente de la JSS Tamara Funiciello. « 60 % de la population a rejeté ces cadeaux fiscaux. » Le capital doit être taxé plus lourdement – au profit de la population. C’est précisément la raison pour laquelle la JSS a lancé l’initiative 99 %.

Il n’existe aucun instrument pour lutter contre la sacrosainte concurrence fiscale intercantonale et internationale. « La stratégie de faible imposition a échoué. Elle doit être combattue avec détermination. Parce qu’en fin de compte, la population suisse et mondiale en souffre – et les super-riches en profitent », poursuite Tamara Funiciello.

Pour la JSS, c’est clair : le lien fait entre la RIE IV et l’AVS n’est ni significatif, ni compréhensible. Dans un pays riche comme la Suisse, les entreprises doivent payer des impôts décents et assurer une bonne prévoyance vieillesse pour toutes et tous, indépendamment l’un de l’autre. En terme de contenu, il n’est en aucun cas possible de parler d’équilibre. Sur les 2,1 milliards de francs à investir dans l’AVS, la population paie elle-même 1.5 milliard.

Les commentaires sont fermés.