Le Conseil fédéral se borne à refuser d’écouter le peuple

Le Conseil fédéral a lancé aujourd’hui la consultation sur la stabilisation de l’AVS. La ligne rouge fixée par le peuple lors de la votation sur la prévoyance vieillesse, à savoir pas d’augmentation de l’âge de la retraite des femmes, a été franchie. La JS Suisse s’opposera catégoriquement à toute augmentation de l’âge de la retraite, solution illusoire et passéiste au problème des rentes.

 

Aujourd’hui, le Conseil fédéral a lancé la procédure de consultation sur la stabilisation de l’AVS (AVS 21). Avec AVS 21, l’âge de la retraite des femmes passera à 65 ans, avec des mesures présentées comme compensatoires. « Il n’existe aucune compensation possible à l’augmentation de l’âge de la retraite. La productivité et la richesse en Suisse devraient au contraire induire une baisse générale du temps de travail, et non pas une augmentation. Or, une hausse de l’âge de la retraite n’est rien d’autre qu’une augmentation du temps de travail. La JS Suisse l’a toujours dit : si nous prenions l’argent là où il se trouve, nous pourrions aisément réduire globalement le temps de travail tout en améliorant le niveau des rentes », réagit la présidente de la JS Suisse Tamara Funiciello. « Les 300 personnes les plus riches de Suisse, sont devenus plus riches de 60 milliards l’année dernière. Et l’on continue de prétendre qu’il n’y a pas assez d’argent pour stabiliser l’AVS ? Ce n’est rien d’autre qu’une mauvaise blague. »

Le Conseil fédéral souhaite mettre en place des mesures incitant à travailler plus longtemps. Il déclare également qu’un autre projet de stabilisation sera nécessaire à moyen terme. « La direction prise par le Conseil fédéral va à l’encontre des intérêts de la population. Non seulement nous devrions travailler plus longtemps, payer plus de TVA, qui est l’impôt le plus antisocial qui soit, mais nous sommes déjà prévenus que ces solutions ne sont qu’une illusion sur le long terme », continue Tamara Funiciello. « Le Conseil fédéral refuse ici d’écouter le peuple, qui a déjà clairement dit non à ces mesures. Seule une imposition équitable des entreprises et des plus riches permettra un financement sain et durable de l’AVS ».

La JS Suisse a lancé l’initiative 99% en octobre dernier. Celle-ci induirait des nouvelles recettes se chiffrant entre 3 et 8 milliards de francs chaque année – de quoi stabiliser l’AVS en une année. »

Les commentaires sont fermés.