La Jeunesse Socialiste Suisse a élu ses vice-président-e-s et exige un contrôle démocratique des multinationales

Lors de son Assemblée des Délégué*es de ce jour, la Jeunesse Socialiste Suisse (JSS) a adopté son papier de position « Halte à l’exploitation du Sud global ! », et est devenue le premier parti de Suisse à soutenir la « Strike for Future », qui a été lancée par le mouvement de la Grève du climat pour le 15 mai 2020. En outre, l’Assemblée a élu Simon Constantin (VS) au Comité Directeur, et Pauline Schneider (NE) et Nicola Siegrist (ZH) comme nouvelle et nouveau vice-président-e-s du Parti.

Lors de l’Assemblée des Délégué*es à Affoltern (ZH), le parti a pris une position claire contre l’exploitation du Sud global. Le mode de vie et le système économique qui dominent conduisent à la destruction de notre environnement et à l’exploitation et à l’exclusion d’innombrables personnes. Pour la JSS, c’est donc clair : les produits pour lesquels aucun salaire décent n’a été versé sur le lieu de production ne doivent pas être vendus en Suisse et les émissions de gaz à effet de serre produites par la Suisse doivent être réduites immédiatement.
En outre, la JSS appelle à un contrôle démocratique des entreprises, par des conseils composés de représentants-e-s élu-e-s des salarié-e-s et de la population de chaque pays dans lequel l’entreprise opère.
Ronja Jansen, présidente de la JSS, commente : « notre mode de vie et notre économie reposent sur l’exploitation du Sud global. Il est temps d’y mettre enfin un terme. Nous avons besoin d’une économie démocratique plutôt que d’une continuation de la dictature des multinationales. »

Lors de l’Assemblée, la JSS a également décidé de soutenir la « Strike for Future », qui aura lieu le 15 mai 2020. Ronja Jansen poursuit : « afin que nous puissions enfin mettre un terme à la catastrophe climatique, nous avons besoin d’encore plus de pression venue de la rue.
Nous devons faire comprendre clairement à ceux qui sont au pouvoir que nous ne sommes plus disposés à soutenir ce système économique qui détruit notre avenir. »

Finalement, le parti a élu sa Vice-présidence : Pauline Schneider (NE) et Nicola Siegrist. Pauline Schneider déclare : « après une troisième initiative déposée et des dizaines de manifestations féministes et écologistes, la JS Suisse va continuer à proposer des solutions solidaires et pour les 99%. » Elle se réjouit de sa nouvelle fonction et du travail à venir. Simon Constantin (VS) a également été élu au Comité Directeur du parti.

Photo de l’actuel Comité Directeur de la JSS (de gauche à droite : Nicola Siegrist, Barbara Keller, Sandro Covo, Muriel Günther, Bertil Munk, Ronja Jansen, Clément Borgeaud, Pauline Schneider, Simon Constantin)

Photo de la Présidence actuelle (de gauche à droite : Pauline Schneider, Ronja Jansen, Nicola Siegrist)

Photo de Simon Constantin

Les commentaires sont fermés.