La JS Suisse se réjouit de l’acceptation de l’initiative sur la transparence de la JS Schaffhouse ainsi que de l’extension de la norme pénale antiraciste

Une écrasante majorité de l’électorat suisse s’est aujourd’hui prononcée en faveur de la protection des personnes bi- et homosexuelles.  La JS Suisse se réjouit de l’engagement clair en faveur d’une société dans laquelle la discrimination fondée sur la sexualité n’a pas sa place. En outre, la JS Suisse se félicite de l’acceptation de l’initiative transparence de la JS Schaffhouse, qui révèle enfin les intérêts derrière les campagnes et les candidatures politiques.

53.8% des électeurs et électrices du canton de Schaffhouse se sont aujourd’hui prononcé-e-s en faveur d’une plus grande transparence dans le financement de la politique. Les cantons de Fribourg et de Schwyz ont déjà adopté des initiatives JS correspondantes au cours des dernières années. La présidente Ronja Jansen le dit clairement : “L’adoption de l’initiative transparence à Schaffhouse montre que les gens veulent enfin savoir quels intérêts se cachent derrière les campagnes et les candidatures politiques. La transparence dans le financement de la politique est la pierre angulaire d’une démocratie qui fonctionne”. Shendrit Sadiku, du comité de la JS Schaffhouse, ajoute : “L’électorat schaffhousois a envoyé aujourd’hui un signal clair contre l’influence invisible des puissants sur la politique. Avec notre initiative, nous apportons enfin la lumière dans l’obscurité du financement de la politique”.

Au niveau national, les électeurs et électrices ont également dit oui aujourd’hui à l’extension de la norme pénale antiraciste. La présidente de la JS, Ronja Jansen, explique : “L’électorat suisse a clairement fait savoir aujourd’hui que l’incitation à la haine contre les personnes bi- et homosexuelles n’a pas sa place dans notre société. Mais la lutte contre la discrimination fondée sur la sexualité est loin d’être terminée. Nous devons maintenant continuer à nous battre pour le mariage pour tous”.

La JS Suisse est également déçue par le rejet de l’initiative pour plus de logements abordables. Ronja Jansen le dit clairement : “La campagne trompeuse des opposant-e-s, qui a coûté un million de francs, a troublé beaucoup de gens”. Apparemment, c’est uniquement comme ça que le lobby immobilier pouvait ouvertement combattre l’initiative. Dans le même temps, Jansen est claire : “Le niveau élevé d’approbation de l’initiative montre un besoin massif d’action en matière de logement. La JS continuera à s’opposer avec véhémence à la situation illégale sur le marché du logement et à lutter pour des logements abordables”.

 

Pour plus d’informations :

  • Pauline Schneider, vice-présidente de la JS Suisse, 078 649 76 48
  • Ronja Jansen, présidente de la JS Suisse, 076 675 12 23

Les commentaires sont fermés.