La lutte contre l’antisémitisme

Même 75 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale et la libération d’Auschwitz, l’antisémitisme est malheureusement encore un phénomène quotidien en Suisse. 75 ans après le meurtre de plus de 6 millions de personnes, les juives et Juifs de Suisse se sentent et sont de plus en plus menacés. Le 1er mai, une conférence organisée par la JS Zurich a été perturbée par des commentaires antisémites de la part de l’extrême droite, et a dû être annulée. C’est effrayant, mais malheureusement pas du tout surprenant : par le biais des réseaux sociaux et des applications de messagerie, les antisémites se mettent en réseau et parviennent à endoctriner facilement les personnes réceptives à leur idéologie inhumaine. Par peur de la violence et de l’exclusion, les Juives et Juifs dissimulent leur religion et donc une partie de leur identité.

L’antisémitisme est profondément ancré dans notre société et s’est développé au cours des derniers siècles. Par le biais des réseaux sociaux, entre autres, cette idéologie germe en secret et devient de plus en plus évidente. Sur Internet, les mèmes sont utilisés pour minimiser l’Holocauste, voire le nier, et les théories de conspiration antisémites sont partagées et trouvent du soutien.

Nous sommes contre toute forme d’antisémitisme. Il n’est pas acceptable que les personnes juives ne soient pas en sécurité. Nous devons toutes et tous être conscient.e.s du problème : L’antisémitisme n’a pas disparu soudainement à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Au contraire, les idées antisémites ont continué à proliférer et maintenant, grâce aux réseaux sociaux et à leur vide juridique apparent, elles font leur chemin toujours plus rapidement et plus largement dans l’opinion publique. Banaliser la dictature hitlérienne ne doit pas être une manière drôle de participer aux discussions et se distraire, et les croix gammées ne sont pas des gadgets dont on doit rire, mais sont des signes très dangereux et porteur d’une signification encore plus dangereuse.

75 ans après la pire forme de barbarie de l’histoire de l’humanité, l’antisémitisme montre de plus en plus souvent son visage hideux et menace ainsi la vie des personnes juives, même en Suisse.

Toute forme d’antisémitisme doit être combattue :

  • Les écoles doivent lutter contre l’antisémitisme par l’éducation et prendre des mesures contre les persécutions. Il ne faut pas en discuter quand il est déjà trop tard, mais prévenir !
  • Les clichés et stéréotypes antisémites doivent être reconnus comme problèmes existants et déconstruits.
  • L’antisémitisme doit être systématiquement poursuivi et sanctionné. Des bases juridiques claires sont maintenant nécessaires pour cela !

Les commentaires sont fermés.