Positions

positionen

Les documents en français seront rajoutés progressivement. Les documents sont disponibles auprès du Secrétariat Central.

papiers de positions et résolutions politiques

Nous JSS luttons pour une société différente. Nous rejetons ce système économique qui n’enrichit qu’une petite minorité au détriment de milliards de personnes. Nous luttons pour une société dans laquelle tous les individus ont les mêmes chances de développer leurs talents. Une société ou le but n’est pas la recherche du profit mais le bien être de l’humanité. Une société dans laquelle personne ne soit victime de discrimination en raison de son origine, sa race ou son mode de vie.

 

Économie et redistribution

En Suisse, les 1% les plus riches détiennent la moitié de la richesse du pays. L’énorme richesse de la Suisse est distribuée très injustement. Les impôts sur les riches ont été réduits, au cours des dernières années, et les avantages pour le faible revenu restreints. Alors que les top-manager gagnent des millions, environ 330 000 personnes, en Suisse, gagnent moins de 4000 francs par mois. Cette politique est voulue par les partis de droites.

Positions:

 

Formation et travail

Chaque année, des milliers de jeunes ne trouvent pas d’apprentissage ou sont au chômage. Les dépenses pour l’éducation sont réduites, les frais de scolarité ont augmentés et les jeunes sont considérés comme un capital humain. La parole, dans l’école et dans le milieu du travail, nous est refusée. Nous réclamons de pouvoir participer!

Positions:

 

Politique et État

Trop de politiciens agissent pour leurs intérêts personnels au détriment des intérêts du peuple. En particulier, les partis de la droite bourgeoise qui acceptent avec reconnaissance les millions de l’élite économique. Ceux-ci se sont organisés en groupes de lobbys qui ont une énorme influence. Dans une véritable démocratie directe, les simples citoyens et citoyennes doivent pouvoir participer et avoir une influence égale, indépendamment du sexe, de l’origine ou de la fortune. Pour lutter contre l’injustice actuelle et la corruption dans la classe politique, la pleine transparence des activités des élus et la transparence des financements des partis est une nécessité.

Positions:

 

L’Etat providence

L’État-providence est l’une des réalisations les plus importantes de notre civilisation. Ce progrès a été obtenu après de nombreuses luttes des ouvriers socialistes. Il fait désormais partie intégrante de notre société et de la démocratie. C’est l’expression d’une volonté de solidarité du peuple. La gauche ne doit pas tomber dans le piège des politiques de marchés, qui cherchent à liguer les travailleurs les uns contre les autres. Nous ne devons pas nous embourber dans des discutions qui réduisent le monde à l’argent, mais inventer l’état providence de demain !

Positions:

 

Espaces libres

Les espaces libres pour la jeunesse sont, aujourd’hui, de plus en plus rares. Dans notre système économique, il faut une force de travail docile et sage. C’est ainsi que la production et les bénéfices peuvent être augmentés. Avec toujours plus d’interdictions, les élites politiques tentent de toujours plus régenter la vie des jeunes. Dans l’espace public, tout est commercialisé et il n’y a guère de place pour tout simplement se détendre ou faire la fête. Ces mesures répressives sont arbitraires et discriminatoires. En parallèle, les activités culturelles de la jeunesse reçoivent des maigres subventions de l’état alors que les activités traditionnelles, comme les opéras, reçoivent des millions. La JSS lutte pour une société variée et une jeunesse qui s’autodétermine. Nous ne nous laisserons pas dicter notre comportement. Nous nous battons et continuerons à nous battre pour plus de liberté!

Positions:

 

Entreprise et égalité de traitement

Dans de nombreux endroits, il est dit aujourd’hui, que l’égalité entre homme et femme est une réalité depuis longtemps. En fait, au cours des dernières décennies, la division rigide des rôles entre les sexes dans la société a changé de façon spectaculaire. L’égalité juridique a été promue, le droit de vote pour les femmes a été obtenu et une assurance maternité a été introduite après des années de lutte. Mais, aujourd’hui, les femmes gagnent toujours en moyenne 20% de moins que les hommes pour les mêmes emplois. Bien que plus de la moitié des étudiants sont des femmes, la part des femmes professeures est de seulement 15%. Le sexisme est monnaie courante, à la fois contre les femmes et contre les hommes. Les femmes font en Suisse, deux fois plus de travail pour la maison et la famille que les hommes, en partie parce que les hommes ont peu de chances de trouver un travail à temps partiel. Les faits parlent d’eux-mêmes: nous sommes encore loin, de l’égalité totale entre les sexes.
Les gens sont toujours victimes de discriminations en raison de leur origine ethnique, leur religion, leur orientation sexuelle, etc. La JSS se bat contre toutes formes de discriminations.

Positions:

 

migration

1,5 million d’étrangers vivent en Suisse. Ils paient des impôts et des cotisations de sécurité sociale et ont un emploi. Néanmoins, ils sont exploités, mal rémunérés, doivent supporter des slogans xénophobe à longueur d’année. Et finalement, ils ne peuvent même pas voter pour déterminer les politiques du pays dans lequel ils vivent. Le but de la droite est clair: les étrangers qui sont mal intégrés peuvent être utilisés comme boucs émissaires! Nous voulons une véritable intégration des immigrants.

Positions:

Nous demandons:
1 Le droit de vote et d’éligibilité pour les étrangers.

2 Une protection efficace des réfugiés politiques.

3 Des courts gratuits de langue et d’intégration pour les immigrés.

4 Une régularisation collective des sans-papiers et une lutte acharnée contre les employeurs qui profitent du travail au noir.

Positions:

 

Sécurité et armée

«Les armes suisses, l’argent suisse, assassinent dans le monde entier!” Tank, fusils et autres armes sont exportés vers des pays en développements, comme le Botswana ou au Moyen-Orient. Ce qui compte, c’est le profit! Peu importe les conséquences. Ici en Suisse, nous payons chaque année des milliards pour notre armée. Cela doit cesser ! Nous voulons des solutions civiles au lieu des jeux militaires. De même, nous sommes contre l’expansion de la surveillance de l’état.

Positions:

 

Mondialisation et internationalisme

Jusqu’à présent, les gens sentaient les inconvénients d’une mondialisation purement économique. Le travailleur suisse perd son emploi parce que son travail a été déplacé vers l’Asie. Le paysan africain ne peut pas vendre ses produits en raison de la libéralisation de l’agriculture. Une autre mondialisation est possible! Un mouvement de solidarité mondiale doit naitre et battre pour les intérêts de tous les peuples de cette terre.

Positions:

 

Environnement et énergie

Le climat est un défi majeur de notre époque. Au lieu de prendre enfin des mesures efficaces pour une véritable politique environnementale, les partis bourgeois, à Berne, proposent des mesures ridicules. Nous ne pouvons plus accepter cela!

Positions: