NON à la RIE III

La RIE III est un cadeau fiscal pour les riches !

La RIE III n’est rien de plus qu’une machine à détruire l’impôt et permet aux multinationales d’abaisser massivement leur assiette fiscale, comme leur impôt sur le bénéfice. Cela signifie des milliards de pertes pour la Confédération, les cantons, les communes et les villes.

 

La RIE III entraînera de nouvelles mesures d’économies !

Les conséquences du déséquilibre qui accompagne la RIE III sont encore inconnues. La mise en œuvre de la réforme de l’impôt des sociétés a entraîné récemment des mesures d’austérité dans pratiquement tous les cantons, avec pour effet une détérioration du service public. Nous en souffrons tous. Les familles, les individus avec peu de revenu, ainsi que les jeunes doivent en particulier pouvoir compter sur un service public fort. Pour nous, cette réduction permanente des prestations signifie une détérioration considérable de la qualité de vie – toutefois, les riches et les entrepreneurs s’en moquent.

 

La RIE III participe à une concurrence fiscale déloyale !

La RIE a non seulement des implications graves sur la population suisse, mais concerne aussi directement la communauté internationale et contribue à accroître les inégalités dans le monde. La Suisse est globalement l’un des paradis fiscaux les plus connus.

Les conséquences de cette concurrence fiscale internationale déloyale sont catastrophiques. La Suisse ne doit plus être un leader dans cette tendance, mais elle doit assumer ses responsabilités internationales et faire preuve de solidarité.

 

La RIE III est néo-libérale !

La RIE III n’est pas le premier modèle qui favorise le capital et charge le travail. C’est un projet conçu par les riches, pour les riches : cabinets de conseillers financiers et consorts avaient un rôle de premier plan dans sa préparation. Eux, avec leurs clients, les multinationales et les top-managers, sont les seuls bénéficiaires de cette réforme fiscale dévastatrice !

VOUS POUVEZ COMMANDER DES FLYERS ET DES AUTOCOLLANTS ICI

(DISPONIBLE EN FRANCAIS).