Traductrice*teur de l’allemand vers le français recherché*e

La Jeunesse Socialiste Suisse cherche pour le premier octobre un*e traductrice*teur de l’allemand vers le français, pour un taux d’occupation d’environ 20 %. Si tu es intéressé*e, tu trouveras toutes les informations concernant la marche à suivre ici.

Mise au concours – dossier graphique pour les Élections fédérales 2019

Les élections fédérales 2019 s’approchent et la Jeunesse Socialiste Suisse mettra à disposition des sections une ligne graphique unitaire. C’est pourquoi nous sommes à la recherche de propositions créatives. Toutes les informations concernant le projet à rendre ainsi que les délais sont disponibles ici. Nous nous réjouissons de tes idées !

Le Matin du Grand Soir

Afin d’éviter une orientation trop forte ou trop politisée du journal, la JS Suisse veut racheter Le Matin, actuellement destiné soit à disparaître, soit à appartenir à un multimillionnaire valaisan. Ce média sera le journal du Parti, et aura comme nom « Le Matin du Grand Soir ». Voir l’article

#9 : impôt sur les successions : taux à 100%

Quoi de plus illégitime que de s’attaquer aux successions, et d’oser prétendre les taxer à 100%. Ne pas laisser une miette aux héritiers pourtant si méritants. Il faut être fou. Ou oser imaginer une société différente. Car oui, il ne s’agit pas de mettre en place une mesure unilatérale, mais de proposer un changement de rapport au patrimoine, une nouvelle vision de notre société. 9e et dernière revendication de la JSS : l’impôt sur les successions à 100%. Voir l’article

L’égalité n’est toujours pas la priorité du Conseil fédéral

Le Conseil fédéral a proposé de ne pas poursuivre le programme d’impulsion de la Confédération pour la création de places d’accueil extrafamilial, rejetant cette responsabilité aux cantons et aux communes, contre l’avis de la Commission de la science, de l’éducation et de la culture qui prévoyait des moyens à hauteur de 130 millions sur 4 ans. Voir l’article

#8 : La nationalité pour toutes et tous

A vrai dire, la nationalité pour toutes et tous devrait être une évidence absolue. Quoi de plus logique que la participation civique d’un-e habitant-e à son lieu de résidence ? Nous nous targuons de vivre en démocratie alors que 25% de la population adulte n’a pas son mot à dire. Voir l’article

#6: La nationalisation du territoire

Qui possède le terrain, décide. Reporter au terrain signifie ceci : qui possède le terrain décide de l’offre des logements, du montant des loyers, de l’implantation des entreprises, du maintien des terres agricoles et de zones de détentes, et encaisse, au final, les bénéfices sur ces terrains. Tout cela doit être gégé pour le bien commun et non pas pour les intérêts de quelques-uns. C’est pourquoi le sol doit rester sous le contrôle démocratique. Voir l’article

#5 : Systèmes de santé et de formation gratuit

La santé et l’éducation : voici les deux mastodontes évidents qui nous viennent à l’esprit lorsqu’on évoque le principe même de service public. Ce lien ne vient pas de nulle part. Mais du simple fait que ces domaines sont des conditions sine qua non à la prospérité d’une société. S’assurer qu’un maximum de personnes reste en bonne santé et soigner les personnes qui ne le sont pas. Voir l’article

#4 : La suppression de l’armée

“La Suisse n’a pas d’armée. La Suisse est une armée“ Cette phrase avait été rédigée officiellement par le Conseil fédéral dans les documents de votation lors de l’initiative pour l’abolition de l’armée en 1989. Pourquoi la revendication de la suppression de l’armée et la résistance y relative contre la pensée militaire est toujours d’actualité. Voir l’article