Davantage de foin ne rend pas la recherche de l’aiguille plus facile

Aujourd’hui, grâce à l’action devant le DDPS, la JS Suisse veut attirer l’attention sur les effets dévastateurs de la nouvelle loi sur le renseignement (LRens). Celle-ci renforce massivement les compétences du Service de renseignement de la Confédération (SRC), or les faits montrent : davantage de surveillance ne signifie pas davantage de sécurité. Qui ne trouve pas une aiguille dans une botte de foin n’a pas besoin de plus de foin.

Les recherches menées par le journaliste allemand Sascha Lobo montrent : tous les auteurs des terribles attentats à Bruxelles, Paris et Copenhague ont été précédemment connus précédemment pas les services secrets ou la police. Tous étaient présents sur des listes d’individus potentiellement terroristes. Dix d’entre eux avaient déjà été condamnés. Huit étaient recherchés. Donc, il n’y a pas un manque, mais surabondance de données, qui ne peuvent pas être correctement évaluées [LINK]. Qui ne trouve pas une aiguille dans une botte de foin n’a pas besoin de plus de foin. Cependant, c’est exactement la menace qui accompagne la LRens.

A l’avenir, le SRC aura la capacité de pénétrer dans a sphère privée des citoyens et citoyennes, sans avoir besoin de soupçons, et pourra surveiller leur vie et leurs communications de manière généralisée. Tamara Funiciello, présidente de la JS, met en garde: «le droit fondamental à la sphère privée est une des conquêtes les plus nobles des Lumières, et elle ne doit pas être sacrifiée sur l’autel de la sécurité apparente.»

Dès lors, les déclarations faites par le Conseiller fédéral responsable en la matière Guy Parmelin sont complètement déplacées. Ce dernier accuse les opposants et opposantes à la LRens d’être «indirectement complice» des attentats. Guy Parmelin porte la responsabilité politique de la menace d’un troisième scandale des fiches en Suisse. Tamara Funiciello explique : «Des millions de citoyens innocents seront surveillés sans qu’il y ait de soupçons portés contre eux, grâce à des mesures telles que la reconnaissance câblée.»

Durant les prochaines semaines, la JS travaillera de toutes ses forces contre la menace de l’Etat fouineur, et pour sensibiliser la population à l’abolition imminente de la sphère privée.

Les commentaires sont fermés.